Le Guerrier apaisé

 

Le Guerrier apaisé - NiKita Kalos


Le guerrier apaisé

             

           Il était le Magnifique, seigneur des deux terres, foudre des dieux, fléau des rois. Rien ne pouvait arrêter sa fougue, apaiser la furie de son coeur. Ses flèches acérées portaient au loin, perçaient les armures, décimaient les armées. Le vaste monde était trop exigu pour sa soif de conquête. Quelle était donc cette rage qui lui mangeait le coeur ? 

              Mais quand on fait le tour de la terre on revient au point de départ.


           Alors il s'arrêta, accrocha son arc et ses flèches au linteau d'une humble hutte de paysan, s'assit sur une botte de paille, et ne bougea que le calme se fît dans son coeur. Il resta ainsi deux longues années.


           Il n'éprouvait plus ni soif ni rage. Les saisons passaient comme des rêves. Son corps devenait pesant, son ventre s'arrondissait sur la paille, et dans son esprit se levait l'image d'une sphère parfaite et lumineuse, rouge et bleue, vaste comme un soleil.


              Un matin il se leva de son siège, s'étira longuement. Jamais plus il ne ferait la guerre.


          Le démon avait quitté son coeur. Entre montagne et rivière il vécut insoucieux des tourmentes du monde. La nuit venue il chantait des odes à la lune.


              Les paysans d'alentour l'appelaient "le guerrier apaisé".


GK